PageInitial Patrimoine, Sculptures et fontaines, Du Guesclin
Patrimoine, Sculptures et fontaines

Sculptures et fontaines

Du Guesclin
Photo : Lucie Cadorel
  • Du Guesclin
  • Hauteur 5 m
  • Matériau Minéral
  • Auteur Dominique Molknetch
  • 1820
  • Bertrand Du Guesclin naquit vers 1314, au château de la Motte Broon près de Rennes. Il se fit remarquer dès son enfance par sa force et son habileté aux exercices du corps. Il se signala par sa bravoure dans la guerre de succession en Bretagne, passa au service de la France et célébra l'avènement de Charles V (1364), en remportant cette année même la victoire de Cocherel sur Charles le Mauvais, roi de Navarre. Au côté de Charles de Blois, il fut battu à Auray (1364) et fait prisonnier par l'Anglais Chandos. Il dut payer une rançon de 100 000 livres pour recouvrer sa liberté. Chargé alors par Charles V de débarrasser la France des "Grandes Compagnies", il les emmena en Espagne où il commença par se couvrir de gloire, puis fut défait et pris à Navarette (1367) ; redevenu libre, il remporta de nouvelles victoires. Charles V le nomma connétable (1369). Du Guesclin chassa les Anglais de Normandie, de Guyenne et du Poitou. Charles V ayant réuni la Bretagne à la France (1373), les soldats bretons désertèrent son armée et Du Guesclin fut soupçonné par le Roi de trahison: cruellement frappé par cette injustice, il renvoya son épée de connétable et ne voulut jamais la reprendre. Il projeta alors de retourner guerroyer en Espagne, mais voulut auparavant s'illustrer par un dernier exploit en France: il se rendit au siège de Châteauneuf de Randon (Lozère) pour aider le maréchal de Sancerre; le commandant de la place promit de se rendre à Du Guesclin s'il ne recevait pas de secours dans les 15 jours, mais Du Guesclin mourut dans cet intervalle, le 13 Juillet 1380; et le gouverneur fidèle à sa parole, vint, lorsque les 15 jours furent passés déposer les clefs sur le cercueil de Du Guesclin.
  • Du Guesclin est représenté dans une attitude solennelle et hiératique : son visage massif est impassible, son corps athlétique se dresse, il est casqué de son heaume à grand panache (grand casque des hommes d'armes du Moyen âge enveloppant toute la tête et le visage) . On note un grand souci de réalisme vestimentaire : cotte de maille, jambière décorée, cuirasse articulée et ceinturon à boucle. L'allure générale semble très influencée par la statuaire gothique.
  • Cours Saint André