PageInitial Patrimoine, Sculptures et fontaines, Général Cambronne
Patrimoine, Sculptures et fontaines

Sculptures et fontaines

Général Cambronne
Photo : Lucie Cadorel
  • Général Cambronne
  • Hauteur 6 m
  • Matériau Granit Bronze
  • Auteur Jean Debay
  • Huit jours après le décès du Général (1842), le conseil municipal de Nantes émet le vœu d'élever un monument à sa gloire. La volonté d'origine était de créer un monument somptueux mais les souscriptions publiques ne le permettant pas, il est décidé de réaliser une oeuvre plus sobre. Il s'écoule 5 ans pour trouver le site approprié. Le monument est inauguré le 28 juillet 1848.
  • Pierre, Jacques, Etienne Cambronne est né à Nantes le 26 Décembre1770, quai de l'Hôpital. Il a longtemps vécu à Saint Sébastien, d'abord avec sa mère dans la maison de La Treille (maintenant le presbytère), puis dans la propriété de son épouse, Mary Osburn, le domaine de La Baugerie. Il fait ses études au collège religieux des Oratoriens à Nantes. A 18 ans, il est initié à La Loge Saint-Germain, rue de Gigant. Admis le 26 Septembre 1791 au 1 er bataillon des Volontaires de Loire Inférieure, il est affecté le 17 Juin 1793 dans la "Légion Nantaise" avec le grade de sergent. Il se bat en Vendée sous Hoche et parvient au grade de capitaine. Après la première pacification (1799), il passe à l'armée de Masséna et fait la campagne d'Helvétie. En 1804, il devient officier de la Légion d'honneur et est décoré par Napoléon Bonaparte. Chef de bataillon, il assista à la victoire d'Austerlitz (1805). Après Wagram, il se rend en Espagne où il est remarqué pour son habilité dans la guerre des montagnes. Il participe à la campagne d'Allemagne (1813) comme général de brigade et se distingue dans la campagne de France (1814). Bien que grièvement blessé au moment de l'abdication de Napoléon (2 avril 1814), il sollicite et obtient la faveur de le suivre à Elbe. Lors du retour de l'Empereur, en arrivant à Paris, il est nommé Grand-Croix de la Légion d'honneur et général de division, mais il refuse ce grade. Il s'acquiert une gloire durable à Waterloo où il est laissé pour mort: transporté au quartier-général des étrangers par des soldats anglais, on l'entoure d'égards, puis il est conduit en Angleterre où il reste jusqu'en septembre 1815. Il rentre alors en France pour se disculper de l'accusation de conspiration portée contre lui par le ministre Clarke de Feltre. Il est acquitté et Louis XVIII le nomme gouverneur de Lille. Il se retire plus tard à Nantes où il meurt en 1842. Cambronne était baron de l'Empire et chevalier de Saint Louis. Sa sépulture est visible au au cimetière de Miséricorde.
  • La statue représente le général, tête nue, tenant de la main droite son épée, serrant de la main gauche sur sa poitrine l'aigle impérial dont la hampe s'est brisée dans la lutte, et foulant aux pieds des éclats de bombe. Il donne l'impression de lancer à la face du monde cette parole de résistance et de défi qui lui valut sa célébrité.
  • Cours Cambronne (autrefois cours Napoléon)