Parcs et jardins

Parc des Oblates, Eco conception d’un parc de la biodiversité

Parc des Oblates, la prairie et le couvent
  • Eco conception d'un parc de la biodiversité – un laboratoire
  • Compte tenu de ses atouts, voire de ses contraintes !!! Le parc des oblates méritait, plus qu'un autre encore, une démarche d'éco conception, prenant en compte tous les enjeux du développement durable tant dans ses dimensions environnementalistes que culturelles, sociales et participatives, dans le but également d'en faire un parc ayant le label de gestion écologique dès sa conception. Des inventaires naturalistes pour connaître flore et faune mais aussi la géologie, la pédologie du site ont donc été réalisés en premier lieu.
  • Toutes ces disciplines ont en effet fait l'objet d'une étude spécifique avant même la clôture des négociations d'achat et tout début des travaux d'aménagement, donnant le point zéro de la dynamique des écosystèmes visibles sur ce parc.
    Ces atouts ont été présentés au public lors de réunions et de visites de présentation par des experts, présents également au Conseil Nantais de la Biodiversité, dont l'avis a été sollicité pour préconisations.
    Cette présentation a permis d'élaborer un programme de compromis entre les nécessaires protections des milieux du site affirmant l'importance de la biodiversité , et les demandes légitime du public pour des aménagements plus traditionnels de jeux pour les enfants, jardins familiaux et accès de promenade dans ce parc.
    L'adhésion des habitants à ces enjeux de protection suite à ces présentations a enrichi le programme : choix des matériaux, compréhension d'un calendrier évolutif, par tranche, zonage de protection inaccessibles, présentation de la gestion différenciée de ce site dans le même tempo et en accompagnement de l'aménagement, incompatibilité avec la réalisation d'un équipement multisports….
    Une médiation faisant partager les résultats des suivis naturalistes est bien évidement prévue, l'éducation du public quant aux enjeux environnementaux étant partie intégrante du projet.
  • Plan programme et plan masse dérivent donc des attentes à la fois des propositions des habitants : aire de jeux pour enfants, espaces de rencontre et de promenades, zones de jeux de ballons, jardinage participatif, intégration d'espaces de partage et d'installations artistiques….et des experts naturalistes : restauration des prairies et pâturage par des animaux compatibles avec la nature des sols et de la flore, ainsi que pour les surfaces disponibles -peut être poneys nains et moutons de belle île-, restauration de boisements, lisières et des haies, protection des talus…
  • * Les pâtures seront plus spécialement restaurées en partie haute, à proximité du puits pour l'abreuvoir, redonneront l'image bucolique de campagne, alors que des prairies de fauche avec plateforme d'observation permettront de voir plus spécialement les insectes dans la prairie basse.
  • * Le boisement fait l'objet d'une étude plus spécifique et sa restauration en sélectionnant les arbres les plus intéressants fera l'objet d'une gestion sur le long terme. Sa régénération sera faite en douceur, tout en conservant la notion de réserve pour la tranquillité des oiseaux. Ce secteur plus calme sera donc préservé en accord avec les préconisations des naturalistes, et sa bordure sera renforcée.
  • * De nombreux petits aménagements ont été réalisés afin de favoriser abris et nourriture pour augmenter la diversité faunistique : vieux murs avec des joints creux, éboulis de pierres et de rondins de bois, tressage pour les clôtures, renforcement des haies, fauches tardives, lisières restaurées, choix de la palette végétale – plantes indigènes et rustiques, nectarifères et baies pour les oiseaux….
  • * Enfin le rucher école des Oblates, dans l'ancienne ferme du parc, fait partie intégrante du projet et des plantes mellifères sont plus spécialement choisies pour favoriser les ruches implantées en toute sécurité dans la partie basse du parc