Parcs et jardins

Hiver 1879 1880

Le Jardin des Plantes sous la neige le 30 mars 1915
© Seve - Le Jardin des Plantes sous la neige le 30 mars 1915
  • Mais le temps des épreuves est arrivé. En Décembre 1879 commence le terrible hiver dont le souvenir demeure encore dans la mémoire collective des nantais. Après un automne doux et humide, la vague de froid s'abat sur toute la France. En quelques jours, la température descend à - 16°C. Les rivières et les fleuves sont pris par les glaces et on signale la présence des loups dans l'Est du pays. Cette situation se prolonge jusqu'en Mars 80 et, avec le dégel, les inondations viennent compléter les dégâts dus au froid.
  • Au jardin, la situation est catastrophique : 245 arbres, 600 arbrisseaux et arbustes sont gelés. Il faut les abattre et les débiter sur place. Parmi les essences précieuses, les magnolias sont les plus touchés, seuls les vieux sujets plus résistants vont survivre.
  • Le travail de toute une carrière, de toute une vie, se trouve anéanti et Ecorchard aura du mal à supporter l'épreuve.
  • Les crédits pour la replantation se font attendre, c'est plus que ne peut en supporter le vieil homme et il va jusqu'à proposer une retenue sur son salaire pour financer les travaux. L'offre est méritoire car si l'administration est prodigue en compliments, elle est beaucoup moins généreuse lorsqu'il s'agit de récompenser le travail accompli. Touchant un traitement très inférieur à celui de ses collègues des autres villes, Ecorchard avait sollicité en vain une amélioration de sa situation.