Claude Ponti au jardin

Le jardin Kadupo

Pot-à-Porte
Dessin : Claude Ponti

Pot-à-Porte

Daucus carota
modifica tintinabulae porticae
Variété mutine et endémique en ville la Daucus Porticae s'installe sur les linteaux de porte et surveille les entrées et sorties. Elle produit souvent des extensions sous forme de clochettes qui soulignent d'un tintement le passage de quelqu'un, animal ou humain. Une analyse précise de ces sons a montré qu'il s'agit de commentaires amusés voire mordants, et très observateurs sur le physique des passants. Dans les grandes villes où les ouvre-portes à code sont fréquents, on a pu remarquer que les Pot-à-Portes sont capables de reproduire le code d'entrée de l'immeuble où elles sont installées et d'induire en erreur les personnes qui semblent ne pas leur plaire. L'installation des Pot-à-Portes au Jardin des Plantes de Nantes a fait l'objet d'intenses négociations pour que les visiteuses et visiteurs ne soient pas «commentés» au delà d'une limite raisonnable d'humour joyeux et bon enfant. Toutefois, les Pot-à-Portes étant très farceurs, la direction du Jardin des Plantes décline toute responsabilité en cas de manquement aux sus-dits accords. Les personnes ayant été prévenues, et sachant que les plantes bénéficient d'une indépendance légale reconnue par l'article 237 A bis de la conventions des droits des plantes, les dites personnes visitent le Jardin des Plantes en pleine connaissance de cause et sous leur propre responsabilité personnelle individuelle.
Photo autorisée. Non comestible. Nourriture interdite .Conversation et enregistrement autorisés.