Claude Ponti au jardin

Le jardin Kadupo

Ï et Ä
Dessin : Claude Ponti

Ï et Ä

Sur l'île de Twang vivait un couple de pêcheurs, Tchou-ï et Tchou-Ä. Qu'on appelait Ï-Ä tant ils s'aimaient. Ils n'avaient qu'une seule barque, un seul filet, une seule rame et un seul lit dans une seule maison. Mais comme ils s'aimaient tout allait bien.

Un jour l'Empereur exigea qu'on lui serve un thon Ôdessout. Ï-Ä étaient les seuls à savoir pêcher ce thon qui est futé et doté d'un mauvais caractère le poussant à ne pas se laisser prendre. Or ce jour là, la tempête (lala) se déchaîna sur les îles et les eaux rendant toute pêche impossible et mortelle.

Ï dit à Ä:
«je suis poilu de poils résistant à tout, je vais partir pêcher, reste à la maison.»
Ce à quoi Ä a répondit (aa):
«je suis lisse de peau, sur moi la tempête glisse, j'irai et tu resteras.»


Les deux hommes n'arrivaient pas à se décider. Ils s'aimaient tellement que chacun voulait se sacrifier pour l'autre. Tant et si bien, que l'Empereur n'ayant pas eu son thon Ôdessut pour son dîner les condamna à une mort atroce avec une agonie d'autant de jours qu'il avait attendu d'heures.

Les Dieux de l'Amour eurent pitié de Tchou-ï et Tchou-Ä et les métamorphosèrent en Palmier. L'un lisse, l'autre poilu.

Et c'est depuis ce temps que les choses sont ainsi qu'elles sont et pas autrement.
Photo permise. Nourriture inutile.