Claude Ponti au jardin

Le jardin Kadupo

Le Banc géant
Dessin : Claude Ponti

Le Banc géant

Art topiaire.
Oeuvre prêtée par le Musée d'Art topiaire De Saint Fiaire d'Ornemer.

Le Banc géant est l'exemple le plus extrapoustouflant d'art topiaire, art de «sculpter» les plantes, arbustes et arbres en leur donnant les formes les plus variées afin de décorer parcs et jardins.

Le Musée de Saint Fiaire d'Ornemer conserve la collection de Philippine Hauterives, femme solitaire, qui a consacré sa fortune et sa vie à sa passion. La collection comprends 725 arbres, 1287 arbustes, 3742 plantes, 349 mousses, lichens et champignons, toutes et tous de formes différentes.

Chaque taille est l'illustration d'une légende. Ici, il s'agit de la légende de Faille-Crevasse, le géant inconnu que personne n’a vu. On ne possède de lui que des traces. 17 empreintes de pas dans la pierre. Une déjection énorme, conservée à l’Abbaye de Haulalaz, un pantalon de flanelle écrue oublié sur une corde à linge entre deux montagnes, une carte de crédit en marbre des Carpates et Le Banc géant, découvert près de la Grotte du Trouéfonlouin.

Nous avons, ici, clairement affaire à une imitation.

Aussi étonnant que cela paraisse, le banc est formé de quatre buis. Taillés de main de maîtresse par Philippine Hauterives. A ce jour, personne n'a percé le secret de son art. Certains ont pensé qu'elle était un peu sorcière.
C'est une médisance. Elle avait la main verte. Surtout la gauche, car elle était gauchère.
Photo autorisée. Pas de nourriture ni d’engrais.