Claude Ponti au jardin

Le jardin Kadupo

La Serpicouliflore
Dessin : Claude Ponti

La Serpicouliflore

au parc de la Gaudinière
La Serpicouliflore est une création absolue des Jardiniers experts du Jardin des Plantes de Nantes... au début. Les jardiniers ont crée un massif magnifique et coloré comme ils le font chaque année. Il ne se doutaient pas qu'ils avaient, tout à fait par hasard, crée une forme parfaite d'oeuf de Serpicouiflore décoré avec les seules fleurs nécessaires à la fécondation de celui-ci.

Un beau matin radieux et ensoleillé, quelle ne fut pas leur surprise étonnée de voir qu'à la place de leur joli massif, il y avait un œuf éclos et une jeune Serpicouliflore toute mimignonne, souriante et tortillonnante qui les regardait avec ses grands yeux ébaubis.

C'est depuis ce jour inattendu que la Serpivouliflore prospère et se développe dans le Jardin. Elle pousse en plongeant sous terre, et en ressortant où ça lui plaît, puis en replongeant un peu plus loin.

Les Serpicouliflores, dont la naissance est toujours due au hasard qui fait bien les choses, sont connues depuis la plus haute antiquité (4807 mètres). Platon parle longuement de celle qui traversait le parc municipal de la cité d'Atlantis, Hérodote décrit celle des Jardins suspendus de Babylone, et Krishna en chevaucha une dans son enfance divine.

La durée de vie de la Serpicouliflore est inconnue. Un jour, elle ne ressort pas de son dernier plongeon dont personne n'aurait pu dire que c'était le dernier. Et nul ne sait ce qu'elle devient sous terre.

De nos jours, elles sont rares. On leur prête la faculté de rendre les passants heureux et souriants. C'est vrai s'ils en sont capables.
Nourriture interdite. Photo autorisée.